désignation


désignation

désignation [ deziɲasjɔ̃ ] n. f.
XIVe, repris XVIIe; lat. designatio
1Action de désigner. Désignation d'une personne par son nom, son titre. Désignation des marchandises sur leur étiquette.
2Signe linguistique (d'une chose, d'un concept). Tel mot, telle expression n'est pas une désignation courante de la chose. appellation, dénomination.
3Action de choisir, d'élire (qqn). choix, élection, nomination. Désignation d'un délégué, d'un successeur.
⊗ CONTR. Révocation.

désignation nom féminin (latin designatio, -onis) Action de désigner, de signaler avec précision : La désignation des postes précédemment occupés. Action de désigner, de nommer ; dénomination, appellation : Personne connue sous telle désignation. Action de choisir une personne pour occuper un poste ou remplir une mission ; nomination : Désignation d'un successeur. En logique, rapport entre un symbole ou une expression et sa dénotation. ● désignation (synonymes) nom féminin (latin designatio, -onis) Action de désigner , de nommer ; dénomination, appellation
Synonymes :
- dénomination
- nom
Action de choisir une personne pour occuper un poste ou...
Synonymes :
- élection

désignation
n. f.
d1./d Action de désigner. La désignation d'un aristocrate par son titre de noblesse.
d2./d Action de désigner (qqn) pour une charge, un emploi, une affectation. Sa désignation pour Paris est officielle.
d3./d LING Ce qui désigne (sens 5). La désignation de "cabaretier" appliquée au propriétaire d'un débit de boissons est vieillie.

⇒DÉSIGNATION, subst. fém.
A.— Action de faire connaître quelque chose de manière précise, de donner un renseignement sur quelque chose. Cette désignation même de 950 ans, au lieu de 1000, pour la durée de Noé, a un sens (P. LEROUX, Humanité, t. 2, 1840, p. 597). Envoyez-moi donc une liste [de revues et journaux espagnols] avec, si possible, la désignation du parti (VERLAINE, Corresp. [avec E. Blémont]; t. 2, 1876, p. 16) :
1. ... en haut, sur la souche et sur la note à détacher, se trouvaient l'indication du rayon et le numéro du vendeur; puis, répétées également des deux côtés, il y avait des colonnes pour le métrage, la désignation des articles, les prix...
ZOLA, Au Bonheur des dames, 1883, p. 421.
En partic. Choix nominatif et officiel de quelqu'un pour un emploi, une mission particulière et souvent temporaire. Votre désignation comme commandant en chef des armées alliées n'a été nulle part aussi bien accueillie que dans mon pays (FOCH, Mém., t. 2, 1929, p. 41) :
2. Avez-vous une suggestion à faire en ce qui concerne la personne même du conseil judiciaire? Sa désignation, je vous le rappelle, est entièrement soumise à la décision du tribunal; mais celui-ci, en général, se range à l'avis donné par le conseil de famille.
DRUON, Les Grandes familles, t. 2, 1948, p. 204.
B.— LING. Représentation d'une réalité par un signe linguistique. Cf. appellation, dénomination, dénotation. Il entra dans un cabinet que son frère appelait son oratoire (...) Un prie-Dieu (...) une madone (...) et un bénitier (...) semblaient justifier la pieuse désignation de cette chambre (MÉRIMÉE, Chron. règne Charles IX, 1829, p. 55). On a connu, sous la désignation de corvettes et de frégates, deux types de bâtiments de la marine britannique (LE MASSON, Mar., 1951, p. 46). Les désignations sont, dans une langue donnée, les éléments sémantiques appartenant à un inventaire ouvert et non-fini (POTTIER Ling. gén. 1974, p. 43) :
3. ... j'étais intimidé par la facilité avec laquelle Albertine disait le « tram », le « tacot ». Je sentais sa maîtrise dans un mode de désignations où j'avais peur qu'elle ne constatât et ne méprisât mon infériorité.
PROUST, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, 1918, p. 877.
P. ext. Indication précise de quelque chose à l'aide de signes autres que linguistiques. Ce n'est pas parce que la fonction visuelle est atteinte que les mouvements de désignation deviennent impossibles (MERLEAU-PONTY, Phénoménol. perception, 1945, p. 132) :
4. ... il l'interrogea tout de suite après l'avoir déposée en quelque sorte sur un fauteuil (...). Elle lui répondait par monosyllabes, par signes de tête ou par une désignation de la main.
G. LEROUX, Le Parfum de la dame en noir, 1908, p. 108.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1355 desinacion (Reg. du chap. de S. J. de Jérus., A.N. MM 28, f° 15 v° ds GDF. Compl., sans attest.); 2. 1690 designation de Consuls (FUR.). Empr. au lat. class. designatio, -onis « forme, figure, indication » et « action de désigner quelqu'un pour une charge, une fonction ». Fréq. abs. littér. :159.

désignation [deziɲɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1355, repris au XVIIe; lat. designatio « forme, indication », du supin de designare. → Désigner.
1 Action de désigner. || La désignation d'un lieu. || Désignation d'une personne par des renseignements précis; par son nom, son titre.Désignation des marchandises sur leur étiquette, sur un connaissement.
2 Action de désigner (une chose, un concept) dans le langage. || Tel mot n'est pas une désignation courante de la chose. Appellation, dénomination.
1 La langue populaire abonde en transpositions (…) A priori pourrait-on dire, telle appellation est destinée à être supplantée, ainsi les chemins de fer à voie étroite : tacauds, tortillards, remplacent la lourde désignation administrative.
F. Brunot, la Pensée et la Langue, I, II, VIII, p. 78 et note.
1.1 (…) j'étais intimidé par la facilité avec laquelle Albertine disait le « tram », le « tacot ». Je sentais sa maîtrise dans un mode de désignations où j'avais peur qu'elle ne constatât et ne méprisât mon infériorité.
Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, Pl., p. 877.
Absolt, didact. || Une sémantique de la désignation ( aussi Extension, référence) et une sémantique de la signification.
Par ext. Le fait de désigner (une chose) à l'aide de signes autres que linguistiques. || Une désignation de la main, de la tête.
3 Action de choisir, d'élire qqn (pour un emploi, une mission, etc.). Choix, élection, nomination. || La désignation d'un délégué. || La désignation du successeur par les membres d'une assemblée. Cooptation. || Désignation d'un héritier. Institution. || Désignation de qqn pour telle ou telle mission. Délégation.
2 On a demandé cette désignation par urgence et, si je ne me trompe, vous partirez avec le détachement de demain pour Toulon (…)
Loti, Matelot, XXXVII, p. 144.
3 Alors, n'ayant ni le désir d'investir ses frères, ni la possibilité de se créer une descendance — fût-elle à demi fictive, — à quoi lui servirait le droit de désignation ?
Louis Madelin, Hist. du Consulat et de l'Empire, Le Consulat, XV, p. 243.
CONTR. Révocation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Designation — Désignation Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Designation — stammt aus dem Lateinischen und bezeichnet die Bestimmung eines Amtsnachfolgers im Voraus. So ist etwa ein Kandidat, der von dem entsprechenden Wahlgremium zum künftigen Amtsnachfolger gewählt wurde, ab der erfolgten Wahl bis zu seinem… …   Deutsch Wikipedia

  • designation — des‧ig‧na‧tion [ˌdezɪgˈneɪʆn] noun 1. [uncountable] the act of choosing someone or something for a particular purpose, or of giving them a particular description: • Designation of the town as a historic site would increase tourism. 2.… …   Financial and business terms

  • Designation — may refer to: Professional certification Designation (landmarks), an official classification determined by a government agency or historical society See also All pages beginning with Designation All pages with titles containing Designation United …   Wikipedia

  • désignation — DÉSIGNATION. s. f. Dénotation d une personne, d une chose par des expressions, par des marques qui la font connoître. Cette désignation est si précise, qu on ne sauroit s y tromper. [b]f♛/b] Il signifie aussi, Nomination et destination expresse.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Designation — Des ig*na tion, n. [L. designatio: cf. F. d[ e]signation.] 1. The act of designating; a pointing out or showing; indication. [1913 Webster] 2. Selection and appointment for a purpose; allotment; direction. [1913 Webster] 3. That which designates; …   The Collaborative International Dictionary of English

  • designation — I (naming) noun appellation, appointment, approval, assigning, assignment, authorization, calling, categorization, choosing, commissioning, delegating, delegation, denomination, denotation, deputation, description, designatio, fixing,… …   Law dictionary

  • designation — Designation. s. f. v. Denotation d une personne, d une chose par des expressions, par des marques qui la font connoistre. Cette designation est si particuliere qu on ne sçauroit s y tromper. Il signifie aussi, Nomination & destination expresse.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • designation — [n1] name, label, mark appellation, appellative, class, classification, cognomen, compellation, denomination, description, epithet, identification, key word, moniker, nickname, nomen, style, title; concept 683 designation [n2] delegation,… …   New thesaurus

  • Designatĭon — (v. lat.), 1) Bezeichnung; 2) das Verzeichniß; so Verzeichniß, in welchem bei einem Concurs die Gläubiger mit ihren Forderungen aufgeführt werden; D. der Kosten, Verzeichniß der in einem Rechtsstreite od. durch die Vornahme von einzelnen… …   Pierer's Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.